Grand Pressigny

Arts Scéniques & Vieilles Dentelles – Festival 2017 (site officiel)

Dernières nouvelles d’Orléans

with 2 comments

Le comptable du Trésor public d’Orléans semble m’avoir oublié. Vous vous souvenez de la lettre que je lui ai adressée il y a aujourd’hui un mois (lire la lettre). J’avais également écrit au Président de la Cour d’appel d’Orléans, François Pion, ancien conseiller de Christiane Taubira (lire la lettre), le grand chef des juges dans la région.

Pognon 3 Vérité 0

Ces gens me réclamaient de l’argent. Cette fois ils étaient sur le point de se servir sur mon compte. Pourquoi? Parce que quand Tirésias, le médecin du Grand Pressigny, a porté plainte contre moi pour la seconde fois, le Parquet a voulu mettre sa petite touche. Pourquoi? Parce que selon que tu seras puissant ou misérable… Vous connaissez la fable.

Donc, je n’ai jamais caché à ces gens ce que je pense de la qualité philosophique et littéraire de leur production. Factuellement, intellectuellement malhonnête. Et je leur avais dit que, s’ils continuaient à vouloir me faire payer leur production littéraire, j’en ferais le commentaire publiquement.

C’est toujours un plaisir de renouer avec la littérature. J’espère que mon blog vous plait. En attendant, je n’ai pas de nouvelles du comptable, et non plus du Président. On-t-ils enterré la dette? S’il l’ont fait, ils ne m’ont rien dit. Enfin… c’était les dernières nouvelles. Merci de votre intérêt. Je vous tiens au courant de la suite, comme d’habitude.

Publicités

Written by Pierre-Henri Murcia

28 mai 2016 à 3:47

Publié dans Affaire Hiks

Tagged with ,

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Euh… Désolé mais là, si la justice a décidé je crois pas que vous pourrez faire grand chose et insulter les juges en disant que leur jugement est intellectuellement malhonnête… Je serais vous j’enlèverais ça.

    Fabrice Alco

    28 mai 2016 at 9:43

  2. Et encore, Fabrice, ici je n’ai raconté que le premier procès que, bien caché derrière Alan Poquet, m’a intenté la Cie Irulaane, ex-Côté Jardin, et dont vous trouverez le récit ici.
    Je ne suis pas entré dans les détails du second procès. Celui que j’évoque dans cet article.
    Prenons l’avocat qui m’a été désigné d’office en première instance, Maître Brunehilde Poitevin. Elle a eu un comportement malhonnête. Elle a été odieuse. Elle a piétiné la déontologie. Une honte, un scandale.
    Et comme ça, je pourrais vous citer d’autres personnes. Mais comme Madame Poitevin est venue discuter sur ce blog, ici, je suis sûr qu’elle se fera un plaisir de me contredire.
    Mais bon… Les mots sont pesés et assumés.

    Pierre-Henri Murcia

    30 mai 2016 at 7:48


commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :