Grand Pressigny

Arts Scéniques & Vieilles Dentelles – Festival 2017 (site officiel)

Brunehilde Poitevin: mon avocat au service de Lauriane Renaud

leave a comment »

Brunehilde Poitevin est avocat au barreau de Tours, censée me défendre, et donc défendre la petite Antigone. Elle menace à présent de mettre tout son art au service de Lauriane Renaud, Prêtresse des Érinyes et de la Compagnie Irulaane. La tâche ne sera pas facile. Il s’agira de faire oublier que le centre de l’affaire, c’est la petite Antigone. Il faudra beaucoup d’art et de métier à mon avocat pour brouiller les pistes, comme toujours.

1 – Un troisième procès en vue

La Compagnie Irulaane peut se réjouir. Autrefois, pour me poursuivre en justice, elle se cachait derrière le Grand Prêtre Tirésias, le médecin du village, celui qu’on appelle Alan Poquet, un homme fort, fier, courageux, un esprit gaulois. Cette fois, la Prêtresse pourra compter sur mon propre avocat. Comme d’habitude, on cherchera à vous abuser. On nourrira votre crédulité de toutes sortes de rumeurs. Fiez-vous à mon récit. C’est d’Antigone qu’il s’agit en vérité, mes juges et mes accusateurs le savent bien. C’est d’elle qu’il sera question, encore et toujours, et on peut déjà anticiper sur la méthode, toujours la même, de mon avocat.oedipe antigone

Brunehilde Poitevin essaiera de nous faire croire que j’écris pour offenser son honneur. Elle affirmera que j’ai de l’animosité envers elle, et d’ailleurs, envers tout le monde. Il s’agira de faire oublier Antigone, bien entendu, et surtout, oublier qu’elle aurait du la défendre et qu’elle n’a pas fait son boulot.

Brunehilde, la Walkyrie, va donc venir prêter main forte à la foule déchaînée des Érinyes en mal d’un nouveau lynchage. La Prêtresse Irulaane n’aura donc  pas besoin de monter au créneau. Quelqu’un va faire le sale boulot pour elle. Elle pourra continuer de prendre la posture de l’innocence persécutée. Décidément, chère Brunehilde, la mythologie vous doit une fière chandelle.

2 – L’Avocat qui attaque ses propres clients

Alan Poquet (Tirésias), mon médecin de famille, était autrefois président de la Compagnie d’Irulaane, quand elle s’appelait encore Côté Jardin. En 2011, quand Libération a publié son article, la Compagnie est allé réclamer vengeance en justice (en savoir plus). Prenant le premier prétexte venu, comme au bon vieux temps, Tirésias alla proférer un énorme mensonge à monsieur le Juge en affirmant (sans rire) que je l’avais accusé d’empoisonner le village, parce que je lui en voulais personnellement. Et je lui en voulais personnellement parce que j’étais malveillant et plein de rancune (sans rire). Et j’étais malveillant, enfin, et plein de rancune, parce que je faisais tout pour le ruiner, lui et la Compagnie d’Irulaane. Le Juge avala goulument cette fable, et d’Antigone il ne fut pas question.

Les joyeux membres de la Compagnie Irulaane ne pipèrent pas un mot. Il ne fallait pas contrarier Tirésias. Il ne fallait pas se mettre les dieux à dos. Et puis c’était pratique, de tout me mettre sur le dos. Ça permet de ne pas avoir à se remettre en question.

La première instance du procès se passa à Tours. Brunehilde Poitevin, désignée d’office, devait assurer ma défense. Non seulement elle ne m’a pas défendu, mais elle a travaillé directement et ouvertement pour la Compagnie Irulaane.

3 – Problème du procès

Ce procès posait un  problème à la Compagnie Irulaane, mais aussi aux magistrats qui tenaient absolument à me condamner sans jugement. Car pour me juger, il aurait fallu y regarder de plus près et y regarder de plus près, c’était voir Antigone. Et donc répondre à cette question: comment se fait-il que Tirésias fasse des procès à Œdipe, le papa d’Antigone, alors qu’en tant que Grand Prêtre, il est aussi son médecin?

Donc, dès le départ, le juge d’instruction et le parquet ont adopté le point de vue de la Compagnie Irulaane. On oublia Antigone, on adopta la mythologie officielle. Un être malveillant, maléfique, a provoqué la peste au village, etc…

Coutumier du mensonge, Tirésias avait déjà menti à la justice pour gagner son premier procès. Il m’avait accusé de violer la vie privée des gens de la Compagnie d’Irulaane. L’accusation d’empoisonnement  ne tenait évidemment pas la route non plus. Tout ça était un casse-tête pour les juges.

Enfin, qu’est-ce qu’un médecin qui fait des procès dans une famille où il soigne? Réponse: un pervers et un psychopathe. Qui parmi vous condamnerait un père indigné de voir sa fille tripotée par un type qui veut le mettre sur la paille? Qui appellerait ça un acte médical? Réponse: les juges de Tours.

C’est là que Brunehilde Poitevin est entrée en scène. Pour l’instant, il n’est pas utile de donner les détails de sa méthode, ni de décider pourquoi elle a agi ainsi. Disons seulement qu’elle a été à la hauteur et que la Compagnie Irulaane peut se féliciter d’avoir eu un avocat dans les deux camps.

4 – Un avocat dans les deux camps

Madame Poitevin va donc défendre son honneur. Elle va donc, aider la Compagnie Irulaane a créer un écran de fumée. Mais pour combien de temps?

D’abord, dans cette jolie histoire bucolique et rurale, les gens honnêtes ont bien compris que ce n’est pas de l’honneur d’un avocat de Tours qu’il va s’agir, mais de ma petite fille Antigone.

Je n’ai donc aucune animosité envers Maître Poitevin, et il lui faudra beaucoup d’aplomb pour prétendre le contraire. Je suis désolé de l’avoir froissée en évoquant sa malhonnêteté dans un commentaire de ce blog. Elle n’a qu’à aider Antigone, et tout rentrera dans l’ordre.

Tous les gens honnêtes, ceux qui se fient à ce que j’écris, et non à la rumeur, savent que je suis très content du festival du Grand Pressigny, et que j’espère sa réussite. Quant à la Prêtresse, ou à Tirésias, ils savent que je ne cesse de proposer la réconciliation depuis des années.

Je compte sur vous pour parler en faveur d’Antigone.

Publicités

Written by Pierre-Henri Murcia

12 juin 2016 à 11:59

Publié dans Affaire Hiks

Tagged with , ,

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :